I.M.O.

Intégration par les Mouvements Oculaires

  L'intégration par les mouvements oculaires (développée par C & S. Andreas) cousine de l’EMDR (développée par F. Shapiro), sont toutes deux des thérapies brèves de la fin des années 80,  populaires pour leur efficacité dans le traitement des  états de stress post-traumatique et des phobies.

Ces « neuro-thérapies » suivent une procédure rigoureuse et font appel à la stimulation neuronale bilatérale pour diminuer la charge émotionnelle associée à un souvenir traumatique (images, perceptions, souvenirs codés négativement dans le cerveau émotionnel), réactiver les ressources internes qui ont été court-circuitées lors de situations difficiles, et réparer des blessures psychologiques.

  Les mouvements oculaires sont directement reliés au fonctionnement du cerveau  et leur stimulation spécifique permettrait de restructurer l’information traumatique dans le cortex et non plus dans le cerveau limbique, lié aux émotions. En effet, c’est parce que le souvenir n’a pas pu être traité par le cortex et qu’il a surinvesti le cerveau émotionnel que les symptômes apparaissent et persistent. Le recodage induit par les mouvements oculaires relance un processus d’auto-guérison : prises de conscience, modification des croyances et comportements qui n’ont plus besoin d’être là, diminution de la charge émotionnelle associée au souvenir, irruption de sentiments positifs et adoption de changements parfaitement en harmonie avec la personne.

  Normalement, ce processus est naturel et spontané et se fait lorsqu’un individu dort ; c’est pourquoi certains traumatismes laissent peu de traces. Mais lorsque le traumatisme est trop violent, ou que l’individu est dans une période de vulnérabilité, ce processus échoue et laisse place à des symptômes. C’est là que l’IMO s’avère efficace.

  Quelles en sont les indications?

  • Les souvenirs douloureux, négatifs et récurrents,  qu’il s’agisse de souvenirs liés à des événements difficiles, anciens ou récents, quels qu’ils soient : accident, maladie, chirurgie, ruptures, deuil, harcèlement, abus physiques, psychologiques ou sexuels, situation de travail, enfance, ou encore si vous avez été témoin d’actes marquants.

  • Les phobies, les crises d’angoisse….

  • Certains symptômes d’origine inconnue (l’inconscient a «oublié» la raison pour laquelle ce comportement existe), même si le fait de connaître l’origine d’un problème facilite le travail de libération.

  • On a remarqué un impact positif de l’IMO sur les états de «burn-out» et de dépression, les phobies, les crises d’angoisse….

  • et parfois le soulagement de douleurs chroniques lorsqu’elles sont d’origine psychosomatique.

Il faut compter entre deux et six séances d’environ 1h ou 1h30.

  Le fait de libérer les informations bloquées procure un grand soulagement. Après un traitement IMO, les personnes témoignent qu’elles retrouvent un désir de reprendre leur vie en main. Plusieurs ressentent aussi des améliorations importantes sur leur santé, leur qualité de sommeil, leur niveau d’énergie et leur estime personnelle ainsi que sur la qualité de leurs relations. La majorité utilise l’expression : «je me sens libéré» pour décrire les résultats de l’IMO.

06 78 93 70 54

©2020 Marion Soulages Praticienne certifiée | Mentions légales | Politique de confidentialité